L'orphelinat de l'horreur

Chaque jour, l'ancien orphelinat Le Haut-de-la-Garenne, sur l'île de Jersey, révèle une nouvelle horreur.

Après un crâne enterré découvert dans une cave du bâtiment qui ne figurait pas sur les plans officiels, une paire de menottes et une baignoire ont été trouvés.

Trois pièces d'environ 12 m2 aujourd'hui murées, deux sous le bâtiment et une sous le jardin, ont été descellées par les enquêteurs. Elles auraient servi aux nombreuses agressions qui se seraient produites dans l'enceinte de l'orphelinat de 1960 à 1986.

160 anciens pensionnaires ont affirmé à la police avoir été victimes de graves violences sexuelles et physiques.

Peter Hannaford, aujourd'hui âgé de 59 ans, est l'un d'eux. Il a vécu 12 ans au pensionnat. Dans un entretien au Parisien, il a déclaré que les garçons et les filles étaient régulièrement abusés par des membres du personnel et parfois par d'autres personnes. "Cela allait du viol aux attouchements sexuels, en passant par la torture et les coups." "Nous avions tous peur d'aller au lit parce que nous savions ce qui allait se passer" a-t-il ajouté. Marqué à vie par cette période de son enfance, il a également déclaré que tous les enfants étaient terrorisés : "Si nous avions parlé de cela à quelqu'un, cela aurait été terrible pour nous. Je ne pourrais jamais oublier cette période noire."

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site