Les groupes de parole MTR

Pourquoi des groupes de parole autogérés ?

L’inceste et la pédocriminalité génèrent un grand nombre d’idées reçues dans la population, y compris chez les victimes qui peuvent mettre des années parfois avant de réaliser les choses. Pour le grand public, l’inceste est entouré de mythes, car il est méconnu et peu étudié. C’est un tabou, et par définition, on n’en parle pas. Ce silence et cette ignorance profitent aux agresseurs qui agressent sexuellement des enfants, la plupart du temps en toute impunité. Les victimes elles-mêmes, peu informées, sont désemparées et extrêmement isolées face à ce fléau de santé publique. Elles ne comprennent pas ce qui leur arrive, se sentent coupables, honteuses et en souffrent des années durant dans la plus grande solitude.

Sur un thème prédéfini, une quinzaine de survivants de l’inceste ou de proches de survivants sont réunis par l’association. Le groupe va traiter chaque thème en répondant à des questions précises inscrites sur un tableau.
Chaque personne s’exprime pendant un temps limité, de 3 à 5 minutes. Cet exercice est particulièrement difficile, car il faut, en un laps de temps très court, réunir et exprimer le plus d’informations possible pour répondre aux questions.
Les interventions se déroulent en deux parties de une heure chacune. Les partages sont enregistrés sur un magnétophone numérique. Ils sont retranscrits plus tard mot à mot, et servent de base pour rédiger des livrets d’information ou des livres.
Bien entendu, tous ces témoignages sont anonymes, les prénoms étant changés s’il y a lieu. Les rédacteurs participent au groupe de parole et témoignent eux-mêmes. Ils sont ainsi au coeur du sujet.
Leur travail consiste à lire et analyser les témoignages afin de structurer l’information en fonction du thème traité. Toutefois, la trame et la rédaction du livre doivent toujours répondre à trois objectifs : être concret, illustrer les constatations par des exemples vécus, rédiger dans un style simple. Le livre est conçu comme un outil qui doit être utile et gratuit. L’esprit est de constater le vécu des victimes et de leurs proches en s’abstenant de théoriser. Une fois rédigé, le livre est soumis à un comité de lecture composé de survivants, de proches de survivants, de professionnels et de personnes du grand public.

Vous trouverez sur ce site quelques passages des groupes de parole de l'association "Le Monde à Travers un Regard", notre partenaire, puissent-ils vous permettre de mieux comprendre les conséquences des violences sexuelles sur les enfants.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/10/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×