Violence conjugale

Les violences faites aux femmes en France : Une affaire d'Etat

D'Amnesty International.

Les violences faites aux femmes demeurent l'un des plus grands scandales en matière de droits humains.
Pour la première fois, Amnesty International analyse la réponse de l'État en France, et rappelle que les autorités ont la responsabilité et l'obligation, non seulement de sanctionner les auteurs, mais aussi de tout mettre en œuvre pour prévenir ces violences et s'assurer que les victimes puissent bénéficier des réparations adéquates. L'organisation insiste sur les mécanismes et répertorie les difficultés d'accès à la justice. Elle dénonce les insuffisances des dispositifs de prévention, de sanction et de réparation et formule des recommandations. Le travail s'appuie sur des témoignages et des entretiens avec des associations spécialisées, ainsi qu'avec des avocats, médecins, travailleurs sociaux, représentants des autorités françaises et des victimes. Deux thèmes majeurs sont abordés : les violences au sein du couple et la traite des femmes aux fins de prostitution, mais aussi les obstacles spécifiques dans un contexte de migration, la question des mariages forcés et les mutilations sexuelles féminines. Qu'en ressort-il ? Qu'elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles,
les manifestations de violence restent encore largement reléguées à la sphère privée. Elles sont considérées, à tort, comme des " conflits familiaux " qui ne relèvent pas du domaine d'intervention de la justice. Toutes les raisons sont bonnes pour refuser de voir... Avec un reportage photographique de Lizzie Sadin, une bibliographie ainsi que des adresses d'associations qui font de cet ouvrage un guide pour agir.

Au nom des femmes battues, ma vie, mon calvaire, mon témoignage

De Tatiana Laurens.

Lorsque Tatiana-Laurens a 12 ans, sa mère décède sous ses yeux après avoir été violentée pendant des années par un beau-père ultra-violent, pervers et machiavélique. À 18 ans, elle croit rencontrer le prince charmant qui deviendra son bourreau.
Elle plonge alors dans l’enfer des femmes battues, échappant in extremis à la mort. En 2007, elle décide de participer à une émission de télé-réalité pour faire connaître son combat.
Un livre-témoignage qui raconte le calvaire des femmes battues à travers l’histoire personnelle de Tatiana-Laurens.
• Comment sortir de ce calvaire et trouver l’amour et le bonheur ?
• Un livre-militant au travers de l’association Rose-Jaune fondée par Tatiana-Laurens en 2009 pour défendre les droits des femmes battues et briser le tabou de la violence conjugale

L'enfant face à la violence dans le couple

De Karen Sadlier.

La violence clans le couple a longtemps été considérée comme une affaire ne concernant que les seuls adultes.
Des études internationales ont cependant prouvé qu'elle avait également de graves conséquences sur le développement physique et psychologique de l'enfant témoin. Les agressions physiques, sexuelles, verbales, psychologiques et économiques, créent un climat de vie marqué au quotidien par l'insécurité et l'instabilité. Au coeur d'enjeux familiaux, sociaux et judiciaires, l'enfant se trouve, dès son plus jeune âge, menacé dans son développement.
Les implications psychologiques et médicales de la violence conjugale posent la question de la protection de l'enfant : faut-il parler d'une forme de maltraitance ? Quelles sont les réponses en France au plan social, judiciaire, thérapeutique et politique ? Comment le problème est-il abordé par les autres pays européens ? Conçu pour les professionnels de la santé, de la justice, de l'éducation, du secteur social et médico-social, cet ouvrage fait le point sur les connaissances actuelles et définit des axes de réflexion pour améliorer notre réponse aux besoins de ces enfants.

Arrête ! Tu me fais mal ! : Violence domestique en 60 questions et 59 réponses

De Daniel Welser-Lang, Jules Henri Gourgues.

Complet, concret, clair : la violence dans le couple et la famille expliquée en 60 ;questions, et (presque) autant de réponses. Qu'est-ce que la violence domestique ? Quelles formes prend-elle? Existe-t-elle partout dans le monde ? Quelles sont les idées reçues sur les hommes violents ? La violence est-elle une perte de contrôle ? Les femmes provoquent-elles la violence ? Quand le premier coup apparaît-il ? Quel est le cycle de la violence domestique ? Pourquoi certains hommes frappent-ils et d'autres pas ? Que ressent l'homme violent ? Existe-t-il des hommes battus et des femmes violentes ? Peut-on- faire confiance aux centres pour hommes violents ? Que faire pour s'en sortir ?

Enfance et violence conjugale

De Marianne Romus , Marie-Christine Romignot

Intervenante en milieu d'hébergement pour victimes de violences conjugales, Marie-Christine Romignot accueille les enfants qui accompagnent leur mère et les invite à raconter une histoire librement construite.
Ces récits ont été analysés par Marianne Romus. Les histoires se présentent comme fictions, témoignages ou encore mixité de ces deux modes narratifs, et permettent d'explorer l'impact de la violence conjugale sur l'enfant, tout en écoutant la souffrance énoncée dans le contexte singulier et subjectif de chaque enfance. Le récit libre est avant tout un mode d'expression et le support d'une relation. Il favorise la construction narrative mettant en jeu la vie psychique et pulsionnelle de l'enfant, et peut en même temps rendre compte du désir de témoigner de sa réalité familiale et personnelle.
Les histoires sont plurielles, et c'est au travers de la parole des enfants que nous écoutons ces interrogations : par quoi sont-ils préoccupés ou angoissés, qu'est-ce qui anime leur curiosité, qu'attendent-ils des adultes quand la violence familiale traverse leur existence ?

Libérée de la violence conjugale

De Martine Loiseau.

" Ce soir IL ne pourra pas nous frapper comme d'habitude en rentrant du travail.
Nous nous regardons, mes enfants et moi, émus d'être enfin sortis de l'enfer. Ce 1er septembre 2003 signe la fin d'un calvaire qui aura duré vingt ans. Il faut maintenant réapprendre à vivre et hurler plus jamais ça ! "

Tu me fais peur quand tu cries ! - Sortir des violences conjugales

De Ginette Francequin

Le 25 novembre est la journée internationale pour éliminer la violence faite aux femmes.
Cet ouvrage apporte sa contribution à cette lutte, désormais déclarée grande cause nationale par les pouvoirs publics qui semblent enfin avoir pris conscience de ce fait de société, longtemps occulté, qui continue de détruire psychologiquement ou de tuer chaque année des milliers de femmes partout dans le monde, quels que soit les types de sociétés. A partir des points de vue des chercheurs et des principaux professionnels en charge du traitement de ces violences (justice, services sociaux, associations), il questionne, sous différents angles (historique, culturel, juridique, social), les diverses problématiques qui traversent la question des violences conjugales.

J'habite en bas de chez vous

De Brigitte , Véronique Mougin

" Je le sais d'expérience, on peut avoir des papiers en règle, un travail, des amis, une famille et dormir dehors.
" A 42 ans, Brigitte se retrouve dans la rue pour ne pas mourir sous les coups d'un homme. Elle qui, jusque-là, avait une vie comme les autres, s'enfuit. Elle ne le sait pas encore, mais elle vient de devenir SDF. Brigitte va rester deux ans dehors, sans abri. La rue devient son territoire. Seule, elle subit la faim, le mépris, la solitude, le froid, la peur et la violence omniprésente... Tout est pire quand on est une femme dans la rue.
Brigitte voit ses semblables sombrer dans la dépression, parfois dans l'alcool ou dans la drogue, disparaître parce qu'ils ont changé de quartier, ou parce qu'ils sont morts... Elle s'accroche. Survit. Refuse. La rue l'endurcit et la fragilise à la fois. Durant deux longues années, elle est tour à tour rejetée et aidée. Il lui faudra une force colossale pour s'en sortir. Le témoignage de Brigitte est bouleversant parce qu'il montre ce que nous voulons ignorer : Brigitte nous ressemble.
Elle le dit elle-même, " Dans la rue il y a beaucoup de gens normaux à qui le ciel est tombé sur la tête. " Plus d'un sans-abri sur trois est une femme. Un livre qui changera à jamais notre regard sur les SDF. Aujourd'hui, grâce à l'aide d'une association Brigitte est logée dans un appartement. Elle a recommencé à travailler, avec des enfants. Un rêve qu'elle n'a jamais abandonné.

Tempête dans la famille, les enfants et la violence conjugale

De Isabelle Côté

Destinée à tous ceux qui oeuvrent auprès des enfants et qui se préoccupent de leur bien-être, cette deuxième édition aborde la souffrance des jeunes qui sont chaque jour exposés à la violence conjugale et soumis à la loi du silence qui y est rattachée.
Tout en montrant les conséquences multiples de ce problème social qui inquiète, dérange et fait encore l’objet de préjugés, ce livre témoigne aussi des plus récentes recherches sur le sujet, porteuses d’espoir. Parmi les mises à jour effectuées se trouvent notamment l’élaboration des conduites aliénantes, les séjours en maison d’aide et d’hébergement, la question de la sécurité et des droits d’accès accordés aux pères et l’influence de la violence conjugale dans l’exercice des rôles parentaux.
Grâce à des témoignages d’enfants, de parents et de membres de la famille, de poèmes et de mises en situation, le présent ouvrage fournit de nombreux éléments de réflexion concernant la réalité complexe, le vécu troublant et les besoins des enfants qui subissent les effets de la négligence et de la violence, même si celle-ci n’est pas toujours directement dirigée contre eux.

Amour et violence - Le défi de l'intimité

De Roland Coutanceau.

Pourquoi l'amour et le couple sécrètent-ils de la violence ? Comment expliquer que certains hommes passent à l'acte là où d'autres, la majorité heureusement, s'arrêtent ? Comment la violence peut-elle surgir au cour même d'une lune de miel ? Quels sont les ressorts du crime passionnel ? Peut-on soigner un homme violent ? Comment aider une femme à se confier ? Existe-t-il des hommes battus ? Passion exacerbée, désir fusionnel, jalousie, possessivité, tentation d'emprise, peur de la perte : Roland Coutanceau aide à mieux comprendre les conditions et les mécanismes de la violence dans la vie du couple.
Il explique comment mieux vivre dans le respect et l'égalité ou accepter de se séparer sans harceler l'autre. Surtout, il nous invite à réfléchir aux réponses les plus adéquates pour traiter, mais aussi prévenir ce problème de société. Vivre ensemble est un bonheur, mais aussi un défi, le défi de l'intimité.

Si on en parlait... - Trouver une issue à la violence conjugale

De Jacques Salomé

Partant d'une définition large de la violence conjugale, l'auteur revient sur celle-ci, qui survient dans bien des couples, et aborde avec lucidité ce qui ne se dit pas...
ou peu. Il passe en revue les comportements à éviter pour ne pas en être victime et ceux à adopter pour s'en libérer.

Défense d'oublier - Histoire d'une ancienne femme battue

 

Catherine Polvé

Ce livre n'est pas un dédale de descriptions sanglantes, mais le récit d'embûches d'un parcours pour sauver sa vie, avec des encouragements, des espoirs, des faiblesses dont une femme battue ne doit pas avoir honte.
Le récit de ce combat est une preuve vivante que l'on peut fuir, se reconstruire, recommencer à vivre, sourire... aimer...

Après coups - Seule face à la violence conjugale

Véronique Cocardon , Claire Fleury

Lorsque Véronique rencontre Sébastien, c'est le coup de foudre.
Une histoire d'amour comme il y en a d'autres, pleine de tendresse et d'espoir dans l'avenir. Jusqu'au jour de la première gifle, suivie d'un coup de poing, d'un autre... Pendant trois ans, Véronique sera régulièrement battue par son compagnon, obligée de cacher son corps tuméfié, n'osant avouer à personne l'enfer de son quotidien. L'homme violent demande pardon, pleure, supplie, puis, infailliblement, recommence.
Comment une femme, au XXIe siècle, peut-elle se soumettre à la violence ? Ce témoignage bouleversant révèle pourquoi la souffrance, la culpabilisation, la peur, la honte provoquent un engrenage... parfois mortel.

 

Ta gueule, mon amour ! - La lutte contre la violence conjugale

 

Mahfoudh Romdhani


Les Femmes battues se rebellent

Aldo Rocco

Chacune des femmes rencontrées pour cette enquête a vécu le cycle atroce de la violence conjugale.
Pourquoi ces femmes de caractère (les victimes sont souvent plus fortes que leurs persécuteurs) s'abandonnent sans rien dire à l'une des formes les plus terribles de soumission ? C'est la question à laquelle se propose de répondre cet ouvrage. Certaines se rebellent, et parviennent à se libérer, le plus souvent par amour pour leurs enfants ou bien parce qu'elles ont eu la chance de rencontrer des personnes prêtes à les y aider.
Elles ont trouvé en elles une force incroyable et témoignent aujourd'hui très dignement, leur parole ne doit pas rester inécoutée.

 

Pourquoi les hommes frappent les femmes - Violences conjugales : l'enquête

 

Aldo Rocco

Voici un témoignage qui se lit comme un roman...
mais ce n'en est pas un. Aldo Rocco donne la parole aux coupables, les hommes, pour découvrir ce qui se passe dans leur tête lorsqu'ils deviennent violents. Nous somme: ici de l'autre côté du miroir, derrière les apparences, au cœur de ce que nous ne pouvons pas ou ne voulons pas voir. Au-delà des statistiques et du discours conventionnel, Aldo Rocco nous force à assister, comme on observe un fauve en train de dépecer sa proie à la descente aux enfers de la violence conjugale, un phénomène malheureusement trop courant chez nous.
Bouleversants de justesse et de simplicité, ces cinq tranches de vie nous invitent à comprendre la souffrance de la victime comme celle du bourreau, le mépris, l'indifférence et l'injustice. Ce texte a exigé de la part de l'auteur plus de quatre ans de recherches, efforts et opiniâtreté pour tenter de comprendre. Mais le jeu en valait la chandelle : le livré frappe là où cela fait mal, et le lecteur découvre avec effarement ce qu'il ne soupçonnait même pas...

Chroniques de la violence conjugale

Thierry Mertenat

C'est l'intensité de la violence conjugale, dans sa fréquence et sa durée, que ce livre se charge de documenter, dix-huit exemples à l'appui.
Etre là, à l'endroit où vient de surgir cette même violence ; être présent quand on la juge et la condamne. De l'adresse privée à la salle d'audition, du poste de police au Palais de Justice, s'appliquer à rétablir les faits dans leur enchaînement fatal. Instruire en somme, sans juger ni interpréter, en réservant une attention égale à chacun des protagonistes, à l'agresseur comme à sa victime. Cette enquête a sa propre histoire.
Elle commence en 2007 par l'annonce d'un meurtre au petit matin. Travail classique de fait divers: rendre compte pour son journal de la mort d'une femme, tuée par son mari. Prendre date avec le procès à venir, le suivre sans quitter le prétoire jusqu'au verdict. Chaque mot compte : la violence conjugale a son propre vocabulaire. Quatre années donc à suivre cette actualité d'une richesse par moments décourageante, au gré des gardes aléatoires, des réquisitions et des auditions à rallonge.
L'entêtement a cette double vertu de chasser les idées reçues et de réviser les certitudes trop vite acquises.

 

Frapper n'est pas aimer - Enquête sur les violences conjugales en France

Natacha Henry

Chaque année, des milliers de femmes fuient leur domicile en pleine nuit, courent en larmes chez une amie, sont sauvées in extremis par les voisins ou atterrissent aux urgences, victimes de coups, de brûlures, de viol conjugal...
Pour quitter un homme violent, il faut du courage. Du courage, mais aussi des volontaires prêts à tendre la main. Qui ne pensent pas que " si elle reste, c'est qu'elle aime ça ". Car, dans tous les milieux, si elle reste, c'est qu'elle ne sait ni comment partir ni où aller. Surtout si elle a des enfants. Partir c'est échapper aux coups et se libérer des reproches incessants, des mots qui blessent, d'une emprise psychologique qui enferme dans une cage parfois dorée.
Pendant plusieurs mois, Natacha Henry s'est immergée dans un foyer d'accueil pour femmes battues. Frapper n'est pas aimer fait ainsi entendre Fatou, Djamila, Christine et les autres, avec leurs soucis, leurs peurs et leurs éclats de rire. Bien loin d'une descente dans un quotidien misérabiliste, ce livre donne de l'espoir. Il nous fait rencontrer des policiers formés à l'écoute des victimes, des assistantes sociales qui conseillent les plus vulnérables, des médecins qui refusent de croire au " je me suis cognée contre la porte " et des magistrats qui ne sont pas dupes devant la comédie des agresseurs.
Partant du constat que le silence encourage les violences, Natacha Henry a choisi de donner la parole aux acteurs et aux actrices de terrain. Pour que les victimes sachent qu'elles ne sont pas seules.

 

"Je ne suis pas morte", survivre à la violence conjugale

 

Sébastien Di Sabato


Evaluation des répercussions économiques des violences conjugales en France

Jean-Pierre Marissal , Charly Chevalley


 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×