Société, inceste, enfance

Claude Lévi-Strauss ou la passion de l'inceste, Yvan Simonis

simonis

 D'Ivan Simonis.

L'œuvre de Claude Lévi-Strauss n'est plus à célébrer: à la suite des travaux de Durkheim et de Marcel Mauss, elle a consacré le renouveau de l'Anthropologie en France et suscité un champ neuf de recherches; elle s'est identifiée également avec l'immense débat d'idées - dont la fécondité n'est pas épuisée - qu'a été le structuralisme.

Indignez vous !

De Stéphane Hessel

" 93 ans.
La fin n'est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance ! " Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l'expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur MO de la Déclaration universelle des Droits de l'homme de 1948, élevé à la dignité d'Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d'honneur ! Pour Stéphane Hessel, le " motif de base de la Résistance, c'était l'indignation.
" Certes, les raisons de s'indigner dans le monde complexe d'aujourd'hui peuvent paraître moins nettes qu'au temps du nazisme. Mais " cherchez et vous trouverez " : l'écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l'état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au "toujours plus", à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu'aux acquis bradés de la Résistance - retraites, Sécurité sociale...
Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l'homme... en sont la démonstration. Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu'il appelle à une " insurrection pacifique ".

La violence chez les tout-petits

De Daniel Marcelli.

Pas un mois sans qu'un fait de violence à l'école ne fasse la une de l'actualité.
Face à cette accélération, les Etats généraux de la sécurité à l'école préconisent la présence permanente de policiers au sein de certains collèges et lycées. Comment en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi ne pas s'intéresser à la genèse de cette violence ? Quel lien tracer entre le petit de trois ans qui dit " non " à tout, qui vit sa " période d'opposition ", et l'adolescent violent que rien ne semble pouvoir contenir ? Pour traiter de ce sujet, sensible s'il en est, Daniel Marcelli a rencontré des professionnels de l'école maternelle, instituteur, directeur, médecin scolaire, psychologue.
Analysant l'agressivité présente chez le tout-petit et l'influence de l'éducation actuelle, il montre comment le fossé qui sépare de plus en plus le monde de la maison de celui de l'école est source de violence. Et nous adresse cette mise en garde : tous, parents, enseignants, institutions, citoyens, nous devons changer de regard sur l'éducation si nous ne voulons pas confier à la seule police l'autorité sur nos enfants.

A l'épreuve de l'inceste

De Jenyu Peng

La question initiale de ce livre est née du constat que la rencontre entre les anciennes victimes de l'inceste et les milieux des " psy " se terminait souvent très mal.
Sur le plan théorique, quelle peut être l'approche de la psychanalyse, fondée sur l'organisation libidinale du sujet, face à un trauma réel comme celui de l'inceste ? Sur le plan de la pratique, la psychanalyse en tant que cure est-elle capable d'accompagner une victime de l'inceste dans son chemin de reconstruction En prenant pour point de départ ces difficultés tout en recueillant le témoignage des victimes avec une " oreille psychanalytique, Jenyu Peng tente de s'approcher au plus près de la réalité de l'inceste, du trauma initial jusqu'au " sentier escarpé " de la guérison.

La qualité de l'accueil : quel défi aujourd'hui ?

De Marie-Paule Thollon-Behar.

Dans le paysage en pleine transformation des structures d'accueil de la petite enfance, l'objectif principal des pouvoirs publics est d'élargir l'offre d'accueil, souvent déficitaire, à moindre coût.
Face à cette recherche d'optimisation de la quantité, qu'en est-il de la qualité ? Qu'en est-il des valeurs qui sont défendues par les services et les associations qui proposent leurs structures aux plus petits alors que le temps est compté, que la pression s'exerce sur le taux de fréquentation et l'organisation du service ? Doit-on choisir entre rentabilité et qualité ou serait-il possible de trouver un compromis entre les deux ? Le maître mot de cet ouvrage est " démarche participative ", impliquant tous les partenaires, équipes, coordinateurs, parents, décideurs politiques, gestionnaires, mais aussi formateurs, en se mobilisant pour assurer à tous les enfants un contexte favorable à leur bien-être et à leur développement affectif, intellectuel, social.

Questions d'inceste

De Ginette Raimbault , Luc Massardier , Patrick Ayoun

En 1996, Nicole Bru crée un foyer pour aider les jeunes filles qui ont été abusées sexuellement.
Elles ont entre 7 à 18 ans. La plupart d'entre elles vivent des relations troublées avec leur famille, ont une tendance à se mettre en danger et des repères bouleversés entre l'enfance et le monde adulte. Ginette Raimbault, Patrick Ayoun et Luc Massardier, qui travaillent dans ce centre, ont trouvé comment les aider à cicatriser leurs blessures. Ils s'interrogent sur la nature du traumatisme qu'est l'inceste, sur ses différentes formes et ce qu'il révèle des familles concernées.
Dans ce livre, ils proposent surtout une réflexion en profondeur sur ce que doit être aujourd'hui la meilleure façon de réparer l'inceste, sur les conditions qui permettent à ces jeunes filles de se reconstruire.

Le livre noir de l'accueil de la petite enfance

De Patrick Ben Soussan.

Depuis quelques mois, on assiste, en ce champ de l'accueil dans la petite enfance, comme en bien d'autres d'ailleurs, à une efflorescence de projets et de réformes qui s'affichent comme autant de velléités, d'améliorations et de rénovation, tant au niveau gestionnaire, économique, que sur le plan de la demande sociale ou psychologique.
Mais derrière ces annonces, ces effets de tapage auxquels nous ne nous habituerons décidément pas, c'est tout le secteur de la petite enfance qui est promis à de radicales transformations. L'Etat se désengage, promeut, résout - à sa façon, dessinant ainsi le type d'homme et de société de demain -, dénie les acquis de la recherche et de l'expérience, sous-traite des valeurs fondamentales, fait l'économie des débats et du dialogue.
Et les professionnels, expérimentés et engagés, se montrent aujourd'hui déconcertés, suspicieux, irrités, prompts à réagir. Ce livre interroge par le détail cette non-politique de l'accueil de la petite enfance actuellement promue. Mais au-delà de la seule polémique ou de la simple dénonciation, il propose de nouvelles pistes de réflexion et surtout des propositions et des expériences originales qui engagent à une profonde refonte des esprits et des pratiques en ce domaine si précieux pour le développement de l'enfant et son entrée en citoyenneté...

Inceste maternel, incestuel meurtrier - A corps et sans cris

De Dominique Klopfert

Inceste, incestuel et fantasme d'inceste : voilà trois registres distincts et cependant souvent confondus, même s'ils se recoupent parfois.
Comment dès lors les reconnaître, les distinguer, appréhender leurs spécificités et leurs limites ? À partir de quand peut-on parler d'inceste, d'incestuel, d'abus ou d'emprise et, par ailleurs, où commence le " sexuel " ? Une mère, un père, la famille, voire même le social peuvent-ils se situer dans ces registres ? Le sujet demeure encore trop souvent tabou et impensé, voile sous lequel se déploie alors un ravage qui aliène sous des apparences parfois ordinaires, où l'inceste a lieu et pas lieu, où les mots manquent à dire ce qu'ils pourraient dire s'il y en avait et ce, parfois même jusque dans la cure.
Si pour Lacan il n'est d'inceste véritable que par rapport à la mère, il dit aussi qu'il n'y a pas de rapport sexuel, sauf entre générations... C'est cet inceste qu'explore l'auteure, éclairant une économie psychique et des modalités de jouissance spécifiques, à l'origine de symptômes éminemment paradoxaux qui semblent avoir parfois bien du mal à s'organiser. Au fil d'un parcours qui visite les multiples facettes et articulations de ce sujet complexe, dont les fonctions parentales, le lien social, la structure, la transmission ou encore la pédophilie, elle examine leur impact sur les conditions d'émergence du sujet et de son identité sexuelle en une approche rigoureuse, originale et documentée proposant de contribuer au développement de repères théoriques et cliniques encore peu étudiés.

De l'inceste

De Françoise Héritier, Boris Cyrulnik, Aldo Naouri.

Nos sociétés, où les relations de parenté les mieux établies ont tendance à se brouiller, favorisent l'inceste et son passage à l'acte.
Plus rien d'autre ne vient distinguer une mère de sa fille que les rides au coin des yeux ; les marques symboliques, comme les vêtements, sont les mêmes pour l'une et l'autre; les rôles sociaux, comme la prise en charge des enfants, des petits frères et des petites soeurs, sont interchangeables... Pourquoi en irait-il autrement dans les compétences sexuelles ? Issu d'un séminaire organisé au Collège de France par Françoise Héritier, ce livre donne la parole % des praticiens: Boris Cyrulnik, neuropsychiatre éthologue, Aldo Naouri, pédiatre, Dominique Vrignaud, juge pour enfants, et à une ethnologue, Margarita Xanthakou, qui évoquent à cette occasion leur expérience clinique, juridique et anthropologique de l'inceste et des dégâts psychologiques qu'il occasionne.

L'enfant victime d'inceste - De la séduction traumatique à la violence sexuelle

De Yves-Hiram Haesevoets

L'inceste, lorsqu'il est mis en actes dans une famille, résonne comme la mort psychique des membres qui la composent.
Analogue à un crime de sang pernicieux, le meurtre incestueux anéantit l'esprit et la pensée de la victime. L'enfant victime d'inceste est comme l'objet sacrificiel symbolisant le parjure d'une passion dévorante et destructrice. C'est au sein de la filiation entre les générations que s'installe la confusion de langue et de culture. Entre l'enfant et son parent "inces-tueur", l'énigme du non-sens engendre un grand désarroi, une incompréhension et une indicible souffrance.
"Sans négliger les points de vue historique et anthropologique, l'auteur montre une fine culture et une observation de clinicien non moins raffinée. Non seulement interprète-t-il, mais il théorise et, au-delà de ses appartenances aux paradigmes psychanalytique et systémique, il n'hésite pas à puiser dans la littérature empirique et scientifique. Tout cela témoigne d'une très large vision du problème.
La communiquer dans un texte aussi cohérent, c'est ni plus ni moins, mettre à notre disposition un véritable manuel de référence" (H. Van Gijseghem). S'appuyant sur une immense érudition scientifique, l'ouvrage dépeint toute la complexité écosystémique des familles à transactions incestueuses, la diversité des passages à l'acte incestueux, le profil psychodynamique des différents protagonistes concernés par cette mésaventure humaine, etc.
Il affine ainsi les connaissances de tous ceux qui veulent parfaire leur formation. Enfin, il ouvre différentes perspectives en termes de prévention et d'éducation éthique à une vie relationnelle, affective et sexuelle de meilleure qualité. Cette nouvelle édition, actualisée et augmentée, développe les différentes modalités de prise en charge thérapeutiques des victimes, des membres de la famille et des auteurs et tient compte des modifications apportées dans les traitements.

L'inceste et l'incestuel

De Paul-Claude Racamier.

Au terme d'un long parcours de recherche et jusqu'à ses plus récents travaux, Paul-Claude Racamier propose l'exploration d'un domaine clinique ancien comme le monde et cependant nouveau : l'inceste.
Inverse de l'oedipe, dérivé malencontreux de la séduction narcissique et de l'antoedipe, charnière entre psychose et perversion, et secret de tant de pathologies troublantes et mal comprises, l'incestuel complète les avancées originales de l'auteur dans la clinique et la théorie psychanalytique de l'individu et de la famille. " L'incestuel, c'est un climat : un climat où souffle le vent de l'inceste, sans qu'il y ait inceste.
Le vent souffle chez les individus ; il souffle entre eux et dans les familles. Partout où il souffle, il fait le vide ; il instille du soupçon, du silence et du secret; il disperse la végétation, laissant cependant pousser quelques plantes apparemment banales, qui se révèlent urticantes. " Publié pour la première fois en 1995, ce livre fait ici l'objet d'une réédition pour mettre à disposition de tous les cliniciens un ouvrage devenu un classique.

Vivre après l'inceste - Haïr ou pardonner ?

De Roland Contanceau

Pourquoi m'a-t-il fait ça ? " C'est la question que se pose encore Ida Brein bien des années après l'agression incestueuse dont elle a été victime.
Elle témoigne, dans la première partie de ce livre, de ce qu'elle a subi, des retombées de cette trahison sur sa vie sentimentale et sexuelle, du parcours accompli pour faire reconnaître sa souffrance et pour la dépasser. Partant d'une évaluation de ce témoignage, Roland Coutanceau, psychiatre et spécialiste de l'inceste, éclaire de façon très novatrice la souffrance psychique de la victime, le silence qui lui est imposé, et ce qui conditionne un tel drame.
Cet acteur de terrain plaide alors avec v conviction pour que la judiciarisation du délit incestueux aille de pair avec un accompagnement de la victime et de son agresseur : le suivi psychologique peut en effet, quand les conditions sont favorables, éviter l'éclatement des liens familiaux. Cet essai très complet, préfacé par Boris Cyrulnik, qui connaît bien les travaux de Roland Coutanceau sur toutes les formes de violence et leurs possibilités de résilience, lance de nombreuses pistes pour que soient mieux compris et pris en charge les acteurs de ce tabou social quasi universel.

Les adolescents victimes/ délinquants - Observer, écouter, comprendre, accompagner

De Daniel Dérivois.

Il n'y a pas d'un côté, les adolescents victimes et de l'autre, les adolescents délinquants.
Ce sont souvent les mêmes. Les adolescents victimes délinquants sont ceux qui, ayant subi - ou ayant hérité - des maltraitances dans l'enfance et/ou à l'adolescence, affichent des comportements déviants, violents, agressifs, tout en se mettant constamment en danger. Ces adolescents ont une préhistoire. À la naissance, l'enfant découvre le monde externe à l'échelle familiale. Vers la latence, il connaît déjà suffisamment le monde social et institutionnel.
A l'adolescence, c'est le monde global et politique qui s'offre à lui comme cadre général de construction de son identité dans ses dimensions familiales, sociales et géopolitiques. Dès lors, observer, écouter, comprendre et accompagner ces adolescents en difficultés requiert de la part des professionnels des milieux socio-judiciaire, sanitaire et scolaire un changement d'échelle pour dépasser certains clivages idéologiques, affronter la complexité des processus et adopter la mondialité comme posture clinique.
Cette posture invite le professionnel à un examen de soi afin d'être disponible pour amener l'adolescent à se penser dans le monde, par-delà la famille, les institutions et le cadre national de la rencontre. De la famille biologique à la famille d'accueil ou d'adoption, des institutions de protection au milieu carcéral, en passant par l'école, le Centre d'Education Renforcée et les zones urbaines sensibles - la banlieue -, il est question de cheminement au décours de trajectoires existentielles, interculturelles, dans le monde adolescent et dans l'environnement monde.
II n'est pas nécessaire d'être psy et il ne suffit pas d'être psy pour avoir cette démarche clinique décomplexée. Tout professionnel en relation avec des adolescents victimes délinquants devrait prendre part à ce voyage inorganisé afin de travailler aux conditions du Vivre ensemble dans la Cité.

Protéger l'enfant avec sa famille - Le signalement d'une information préoccupante

De Philippe Gutton , François Jeanblanc.


Bébés agressifs, bébés agressés

De Bernard Golse , Pierre Delion.

Tout bébé a l'art d'éveiller des affects surchargés de violence chez ceux qui l'élèvent, s'en occupent, le soignent ou l'accueillent.
Si l'on sait depuis Winnicott - et assurément bien avant - que toute mère a de fort bonnes raisons de penser un jour jeter bébé par la fenêtre avec ou sans l'eau de son bain, on a encore peu élaboré les hypothèses qui éclairent la compréhension psychopathologique de ces mouvements agressifs que nous font vivre les bébés et qui nous culpabilisent tant. Cet ouvrage collectif, écrit par des psychologues, psychiatres et psychanalystes, essaie de penser ces situations, dans toutes leurs implications, tant cliniques qu'institutionnelles.

Le principe d'humanité

De Jean-Claude Guillebaud

Il nous arrive quelque chose d'incroyable : les deux valeurs que nous célébrons et convoquons sans relâche, les deux principes que nous mettons constamment en avant, l'humanité et l'homme lui-même, sont aujourd'hui minés et menacés dans leurs fondements.
Qu'est-ce que l'espèce humaine ? Comment définir l'homme ? Une sourde inquiétude habite, à mots couverts, les innombrables débats et querelles que font surgir les trois révolutions - économique, numérique, génétique - qui nous assiègent aujourd'hui et dont les effets se conjuguent. De la course aux biotechnologies aux vertiges du cyberespace, des manipulations génétiques aux tentations eugénistes, de la marchandisation du monde à la chosification de la vie, la même question, obsédante, se trouve posée jour après jour.
Celle-ci : saurons-nous encore définir - et défendre - l'irréductible humanité de l'homme ? C'est à cette immense question que tente de répondre ce livre. Etablissant, sans volonté polémique, un état des connaissances à ce sujet, revisitant posément les différents savoirs concernés, ces pages tentent de redéfinir clairement et loyalement le "principe d'humanité" sans lequel il n'est d'autre avenir que barbare.

Le viol, aspects sociologiques d'un crime - Une étude de viols jugés en cour d'assises

 

Véronique Le Goaziou

Souvent présenté comme le "crime absolu", aux conséquences physiques, psychologiques et symboliques odieuses, le viol fait aujourd'hui l'objet d'une réprobation sociale maximale.
Pourtant, derrière les images forcément simplifiées et "dramatisées" de ce crime, se profile le portrait d'un acte aux manifestations diverses et hétérogènes, que l'analyse doit élucider. Au témoignage direct souvent insoutenable, à l'étude de cas toujours génératrice d'indignation, cet ouvrage entend substituer l'objectivité d'une démarche scientifique et la neutralité des faits tels que rapportés par la procédure judiciaire.
La démarche entreprise ici est pionnière. Elle consiste en l'examen des données issues des dossiers judiciaires afférents à quatre cent vingt-cinq affaires de viols jugées par trois cours d'assises au cours des dernières années. Elle s'attache à dévoiler les réalités sociales et psychosociales qui se donnent à voir derrière la catégorie juridique du viol : les protagonistes, auteurs et victimes et les relations qui préexistent entre eux, les modalités, les circonstances et les contextes de l'agression, le traitement judiciaire qu'elle a reçu, le jugement.
De cette tentative assumée de distanciation avec le crime se dégage une connaissance nouvelle qui apporte de nombreux éléments réflexifs et pragmatiques utiles à ceux qui s'attachent à mieux comprendre les violences sexuelles et à lutter contre elles.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×